Les beaux jours de la formation digitale 🌞

Les beaux jours de la formation digitale 🌞

100% des formations présentielles annulées !

Le Covid19 a causé l’arrêt total des formations présentielles et elles repartent aujourd’hui très lentement…

On estime que 38% du présentiel s’est reporté immédiatement vers la formation à distance. Et pour cause, le présentiel était impossible pendant le confinement.

La nouveauté, c’est que 71% des collaborateurs qui ont déjà participé à des formations présentielles affirment désormais être plus à l’aise avec le format digital…

Quel sera l’impact sur le présentiel à long terme ? La formation digitale a-t-elle de beaux jours devant elle ? Voici mon analyse…

Quelle part pour le présentiel ?

Il y a seulement un an, la formation présentielle représentait 42% de formations dispensées en entreprises. Les formations traditionnelles gardaient donc une place prépondérantes dans les catalogues des organismes de formation.

A cette même époque, 73% des entreprises et organismes de formation prévoyaient d’accélérer fortement leur processus de digitalisation de la formation.

Pourtant, près de la moitié des entreprises et des organismes de formation restaient dubitatifs quant à la formation 100% à distance et préféraient encore dispenser des formations en présentiel.

Dans ce contexte, le blended learning apparaissait comme la solution privilégiée, faisant office de solution intermédiaire combinant à la fois l’intérêt d’un échange en temps réel malgré la distance. Ce format représentait déjà 35% des parcours de formation dispensés.

Une bascule brutale vers le « tout-à-distance »

Alors qu’un changement radical semblait encore « effrayer » il y a un an, le Covid-19 aura fait basculer presque instantanément 38% du présentiel en formation distancielle (le reste ayant été annulé ou reporté). Pour assurer la continuité des formations en présentiel, il n’y avait tout simplement pas d’autres choix possibles que de transformer les formats en proposant des supports d’apprentissages digitaux.

Quelques chiffres pour illustrer les changements apparus pendant le confinement et l’évolution des tendances :

Après le télétravail, la téléformation ?

Le confinement a fait basculer 90% des actifs en télétravail ! Comme nous en parlions dans notre article précédent ; ces changements ont eu et continueront d’avoir un impact sur les habitudes et les organisations.

Télétravail et téléformation apparaissent comme similaires : les français ont toujours perçus leurs avantages mais une réticence persistait due notamment à la maîtrise des usages numériques (et au budget).

Les entreprises et les collaborateurs se sont finalement adaptés et ont pu mesurer les avantages de ces solutions.

Dans un contexte où la crise sanitaire ne permet pas un retour au présentiel massif et immédiat, le digital va probablement gagner du terrain à court terme mais aussi à plus long terme.

En effet, des études récentes ont montré que pour leurs futures formations 61% des salariés seraient plus susceptibles de choisir un format digital et 23% ne savent pas choisir entre présentiel et distanciel. En parallèle, seulement 16% souhaitent ne rien changer à leurs habitudes.

Dans la situation inédite et incertaine dans laquelle nous sommes, il est compliqué de faire des prédictions sur le long terme. Néanmoins, lorsque l’on considère le pas de géant qui vient d’être franchi en faveur de l’usage du numérique et de la téléformation, il est peu probable que l’on revienne complètement en arrière.

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.