Interview de Léni Maroglou – Directeur formation digitale chez Nouvelles Donnes

Interview de Léni Maroglou – Directeur formation digitale chez Nouvelles Donnes

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis Léni Maroglou, je développe l’activité de formation digitale ND2D chez Nouvelles Donnes qui est un cabinet de conseil en stratégie et un organisme de formation leader dans le domaine de la Banque et l’Assurance.

Quel est votre rôle plus exactement ?

Mon rôle consiste à développer et commercialiser des nouvelles offres de formation qui exploitent le potentiel des nouvelles technologies de la formation au service des méthodes pédagogiques uniques développées chez Nouvelles Donnes.

Nous travaillons notamment sur des fonctionnalités clés de la formation du futur en utilisant l’IA dont le machine learning pour créer des expériences d’apprentissage personnalisées avec un impact de transformation maximale, mais aussi pour mobiliser les managers dans le développement des collaborateurs ou favoriser la transmission entre juniors et seniors expérimentés.

Nouvelles Donnes propose une offre de certification AMF, comment évolue votre dispositif avec la réforme ?

L’AMF a choisi de durcir ses règles en proposant une certification à partir d’une base commune de 2600 questions contre 600 en moyenne auparavant par prestataire qui devait développer sa propre base de questions. C’est une bonne chose sur le fond puisque le niveau sera plus homogène entre les prestataires et l’examen sera donc plus équitable. Dans le même temps, le temps de formation et le taux d’échec à l’examen vont augmenter très fortement…

Nouvelles Donnes dispose du dispositif de certification AMF le plus « efficace » du marché avec 11h d’entraînement en moyenne par collaborateur pour réussir.

Que conseillez-vous aux organismes qui doivent organiser des certifications pour leurs équipes ?

Il serait très utile d’organiser les prises de poste pour que les nouveaux collaborateurs puissent accéder à leur préparation AMF dès le 1er jour dans l’entreprise. Pour rappel, un collaborateur qui ne possède pas l’AMF ne peut pas exercer son métier.

En s’y prenant le plus tôt possible, l’entreprise maximise ses chances pour que les collaborateurs valident leur certification avant la fin de la période d’essai.

Je préconise également d’intégrer les parcours de formation sur les plateformes LMS des entreprises plutôt que sur des plateformes tierces. Cela permet aux nouveaux collaborateurs qui ont énormément d’information à ingérer à la prise de poste, d’avoir une seule plateforme à connaître pour se former.

Il peut être utile d’organiser des examens en interne ce qui permet de gagner en souplesse dans l’organisation des sessions. Cela va devenir important surtout si le taux d’échec augmente et que les collaborateurs doivent réaliser 2, 3, voir plus de passages.

Pour finir, le choix du dispositif est essentiel. Il doit faciliter la préparation de l’examen en s’adaptant au quotidien du conseiller et en donnant aux managers ou service formation, la possibilité d’accompagner les collaborateurs et éviter l’échec.

Pour en savoir plus sur la certification AMF

Retrouvez toutes les infos sur notre offre ici –> Certification AMF par ND2D

Et contactez nous pour un essai gratuit ici –> Je ne crois que ce que je vois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.